September 1, 2010

Do what you love and love what you do.



Fais ce que tu aimes et aime ce que tu fais ?

C'est le credo d'Univers d'Artistes. Mon espoir pour chacun ! Mon grand rêve où chacun se réaliserait en un ainsi soit-il. Tout un programme.

Aime ce que tu fais me semble plus facile à comprendre. Quitte à faire quelque chose, autant faire ce que l'on aime. Mais combien sommes-nous dans ce cas là ? Combien commencent leur journée dans l'espoir qu'elle finisse vite, et passent ainsi leur vie, parce qu'on leur a seriné que les rêves ne restent jamais que des rêves ?

Donc le "aime ce que tu fais", pose déjà de nombreuses questions, en prise directe avec le "fais ce que tu aimes". ... "Mais en vivrais-je ?!!!... Quel est le prix à payer ?!", le tout avec un grand pfft tellement c'est lourd sur tes épaules. C'est vrai, le tribut est élevé pour réaliser son rêve, tu le sais déjà, va savoir pourquoi, mais es-tu prêt à faire le premier pas ? Fais ce que tu aimes demande tant d'énergie.

"Fais ce que tu aimes" !... Ben pourquoi pas !! Pour foutre ma famille dans la merde le temps que ça marche ?! Si ça marche !!! Tu sens au fond de ta gorge le "argh" qui va t'empêcher de continuer. Tu as dépassé les barrières derrière lesquelles tu as dressé ta forteresse et bâti un monde où ton rêve s'est installé dans un profond terrier et n'en sort plus jamais de crainte de réveiller tes vieilles douleurs.

Des plombiers deviendraient sculpteurs, pas le moment d'avoir un dégât des eaux, les ouvriers de chantier sortiront leur propre plan, les grands lecteurs des maisons d'édition se lanceront dans l'écriture, pratique, ils ont tout sous la main.

Fais ce que tu aimes c'est réaliser ton Grand rêve. Car tu ne peux aimer plus que tu l'aimes ce rêve inaccessible qui te bourre de regrets et de "et si ?" Si ça avait marché, si j'avais eu le courage de m'écouter, si j'étais dans le vrai ?!

Et pourtant certains d’entre nous y arrivent. La Bohème ils connaissent. Et savent que c'est un parcours obligé. Le rêve est à ce prix, un don total, la mort de qui l'on était jusqu'à la renaissance douloureuse de qui l'on est vraiment. Car le rêve qui t'obsède est qui tu es. Son appel est ta torture et ton paradis.

Fais ce que tu aimes et aime ce que tu fais est largement plus facile à dire qu'à faire.

Si tu te penches sur ces mots, avec conscience, en écoutant l'écho qu'ils ont en toi, tout ce que tu vis et que tu n'aimes pas, tu comprendras la difficulté du truc. Logée dans quelques mots qui n'ont à première vue rien de bien compliqué ni d’illogique.

Pour simplifier et arrêter de se prendre la tête je dirai : sois à ce que tu fais. Si tu y es c'est parce que tu l'as choisi. Vois le bon où qu'il soit, c'est ce que tu es venu apprendre dans cette expérience là. Le hasard n'existe pas.

Être à ce que l’on fait est une première étape incontournable avant la grande Maîtrise.

No comments: